V 52 mthode gostatistique linterpolation spatiale en

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: s équations élaborées dans les zones A et B on peut proposer un modèle unique qui s’applique aux deux zones : ( ∂θ e ˆ ˆ ˆ = div T ′ ∇η + T ′ ∇Z inf + T ′′ ∇Z sup ∂t ) (5 90) où θe est la porosité effective donné par : θ e = θ a η a + θ r η r De même, η est un tirant d’eau total, donné par : η = η r + η a Trois termes de gradients interviennent dans cette équation : un terme de gradient de charge hydraulique, un terme de gradient gravitaire qui dépend de la pente du substratum, et un terme de gradient gravitaire qui dépend de la pente du fond de rivière. Les coefficients T’ et T” traduisent les transmissivités effectives de l’aquifère, de la rivière, et/ou de l’ensemble du système nappe-rivière : ˆ T ′ = ωTa + λTr ˆ T ′′ = λ (T + ωT ) a où pour ηr = 0 pour ηr ≠ 0 (5 91) r {ω = 1 et λ = 0} {ω = 0 et λ = 1} On peut enfin vérifier la continuité de pression ou de charge à l’interface des zones A et B. On se place au niveau de l’abscisse x = L entr...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online