17 hydrogologie gnrale 121004 rpartition gographique

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: t pour les aquifères en milieu karstique et en milieu fissuré. Ces milieux se caractérisent par des porosités très faibles (la roche compacte ne présente que peu de fissures) et la présence d’eau à différents étages. 2.3.2 Ecoulements en milieux karstiques Les régions karstiques possèdent une géomorphologie caractéristique : rareté ou faible épaisseur des sols, présence de gorges, dolines, grottes, gouffres, pertes, résurgences, mais surtout, existence d'un réseau de vides souterrains plus ou moins développé. Le drainage des eaux est géré en majeure partie par ces derniers, ce qui explique souvent la quasi-absence du réseau de drainage superficiel : ruisseaux, rivières, etc. - 16 - Hydrogéologie Générale 12/10/04 La dissolution de la calcite CaCO3, constituant principal des formations calcaires est «facile» et dépend du gradient de CO2 dans le sol. Il en résulte une dissolution de la roche principalement en sous-sol ce qui conduit à la formation de cavités et grottes souterraines. Généralement, la majorité de l’eau s’écoule dans les cavités de grande taille (qui peuvent atteindre plusieurs mètres) ce qui implique une mauvaise filtration de l’eau. Dans les régions correspondantes (Vercors, Chartreuse...) l’infiltration à partir de terrains cultivés produit des eaux chroniquement polluées, surtout au niveau bactériologique (matière fécale des bestiaux, engrais, fuite des réseaux d’eaux usées). L’eau est donc nécessairement traitée (chloration, rayons UV...). La dureté de ces eaux est généralement élevée. Dans la région grenobloise, les communes situées sur les flancs des massifs karstiques s’alimentent souvent dans les résurgences du karst. Types de sources en milieu karstique : Les eaux circulant dans le massif peuvent émerger par des sources à fort (résurgences) ou faible (sources) débit, à n’importe quelle hauteur par rapport au niveau géographique. Des cascades spectaculaires, des cuves à hauteur modérées, voir des alimentations souterraines (invisibles) des nappes alluviales s’écoulant au fond des vallées parfois profondément entaillées (canyons) sont possibles. A l’extérieur des falaises c...
View Full Document

This document was uploaded on 01/20/2014.

Ask a homework question - tutors are online