Hydrogeologie_poly

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: des vitesses d’écoulement. - 13 - Hydrogéologie Générale 12/10/04 - 14 - Hydrogéologie Générale 2.2 12/10/04 Ouvrages de captages et périmètres de protection Les captages d’eau ont pour fonction de permettre un approvisionnement en eau de meilleure qualité (et quantité selon le cas) possible des eaux s’écoulant dans le sous-sol, tout en limitant le plus possible les risques de pollution provenant essentiellement des cours d’eau superficiels et des eaux de ruissellement de la surface. En effet ceux-ci sont souvent pollués par un apport considérable de particules (débris organiques, humus, cailloutis, etc.), des quantités parfois élevées d’engrais dissous ou sous forme de particules (nitrates, phosphates) entraînant une activité bactérienne conséquente et indésirable. S’ajoutent à cela des pollutions chimiques ou industrielles (pesticides, insecticides, hydrocarbure, métaux lourds...). Le captage doit donc être implanté si possible éloigné ou en amont des sources de pollution ou de cours d’eau, protégé naturellement par une couche imperméable (argiles) limitant les échanges entre nappe et la surface. En fonction de la protection naturelle est alors définie l’étendue des périmètres de protection, dont les types sont déterminés par la législation: Le périmètre de protection immédiat est le premier aux alentours du captage et il doit être clôturé. Toute utilisation du terrain non liée au captage est interdite (habitats, agriculture...). Dans les deux autres classes de périmètre de protection (périmètre rapproché et éloigné) certaines activités, réglementées, sont admises. L’étendue des périmètres est fonction de la situation géographique et géologique du captage. Le grand champ de captage de la SEG alimentant la ville de Grenoble n’est pas protégé par un recouvrement superficiel imperméable, il est donc vulnérable. Les périmètres de protection, très grands, s’étendent sur l’ensemble de la vallée du Drac. 2.3 Différents exemples d’aquif...
View Full Document

This document was uploaded on 01/20/2014.

Ask a homework question - tutors are online