Dans ces nuages la taille des gouttelettes ou des

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: ie Générale 12/10/04 La ZNS est divisée dans 3 sous-zones ayant une capacité de rétention d’eau différente: - La zone d’évapotranspiration dans la partie haute de la ZNS (à la limite surface/sous-sol). La teneur en eau dans cette zone varie fortement vu l’infiltration (précipitations) et l’évapotranspiration (température en surface) variables. - La zone de rétention d’eau: Une particule a tendance à retenir une pellicule d’eau par des forces électrostatiques. Cette pellicule est indépendante des variations éventuelles de la surface piézométrique, contrairement à la frange capillaire. - La frange capillaire: Partie basse de la zone non saturée: l’eau remonte par ascension capillaire de la ZS dans la ZNS. Il est intuitivement perceptible que la frange capillaire sera d’autant plus importante que la granulométrie du sol est fine. La frange capillaire est inexistante dans un aquifère formé de cailloux grossiers. Par contre, pour les limons (particules fines) la frange capillaire peut atteindre plusieurs mètres. Des marécages peuvent se former si la surface du sol se trouve dans la limite de la frange capillaire, ou même dans la limite de la zone d’évapotranspiration selon les cas. L’eau s’évapore dans l’atmosphère grâce à des variations de températures et est transportée sur de grandes distances grâce aux gradients thermiques qui engendrent les vents. Quand cette vapeur condense, elle forme des nuages. Dans ces nuages, la taille des gouttelettes ou des cristaux croit lentement jusqu’à ce que les gouttes tombent par gravité sous forme de pluie, neige, grêle. Environ 70 à 90% de l’eau qui tombe sur le sol s’infiltre (quoique cela dépende beaucoup du sol, de la végétation, etc.), l’autre partie ruisselle et va rejoindre directement les cours d’eau. L’eau dans le sol peut s’infiltrer plus en profondeur, cependant une partie va s’évaporer ou va être utilisée par les plantes lors de la transpiration. - 10 - Hydrogéologie Générale 12/10/04...
View Full Document

This document was uploaded on 01/20/2014.

Ask a homework question - tutors are online