En rgime permanent toutefois le rayon dinfluence r

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: lieu homogène et continu, et que la structure des particules solides est microscopique par rapport au champs d’observation. La loi de Darcy ne s’applique donc pas à l’écoulement en milieu fissuré. 4.2 Mesures du gradient hydraulique Un piézomètre est un tube qui mesure la hauteur de la surface hydraulique en un point donné. Le gradient hydraulique est égal à la différence de hauteur de cette surface divisé par la distance entre les deux points de mesure. La perméabilité des matériaux peut varier sur 14 ordres de grandeur. Ce paramètre est mesuré in situ ou au laboratoire par des perméamètres. Il y a cependant deux problèmes avec les mesures de laboratoire. Le premier, d’ordre purement technique, est que les conditions ne sont pas les mêmes qu’en profondeur et il faut donc recompacter la roche. Le second problème est qu’on trouve en laboratoire des valeurs de perméabilité 10 à 1000 fois plus élevées que dans la nature. Ceci résulte souvent du fait que le milieu naturel est bien plus grand que l’échantillon de laboratoire et contenir une porosité secondaire dans des fractures. 4.3 Diffusion et dispersion dans l’eau d’un aquifère La diffusion moléculaire implique un mouvement aléatoire des molécules suite à leurs vibrations thermiques. Ce phénomène est généralement négligeable tentant compte de l’échelle des aquifères et les vitesses d’écoulements. La dispersion implique des changements de direction (et des vitesses) des molécules d’eau induit par l’obligation de ceux —ci de contourner les blocs constituant l’aquifère tels les cailloutis etc.). La dispersion peut être modélisée relativement aisément en combinant outils informatiques et données de terrains, du moins tant que l’aquifère est isotrope ou homogène (voir plus bas). Si l’aquifère est ni isotrope ni homogène (définition voir ci-dessous) se pose le problème de chenaux d’écoulements souterrains préférentiels. En effet, des anisotropies verticales (par exemple lentilles d’argiles incorporées dans le sous-sol, présence d’anciens lit de...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online