Les nappes libres sont les plus vulnrables les

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: ondeur qui atteint finalement des salinités supérieures de celle de l’eau de mer. Les formations du Crétacé supérieur sont présentes à une profondeur maximale de 1000 m sous la Brie et 800 m sous Paris. Les sables NéocomienBarrémien, juste en dessous du «Gault» imperméable (Crétacé inférieur) et au-dessus du Portlandien (Jurassique supérieur) sont exploitables et contiennent donc les eaux captées le plus profondément. Pour tous les autres aquifères, les captages se situent relativement proches de la surface. - 42 - Hydrogéologie Générale 12/10/04 - 43 - Hydrogéologie Générale 12/10/04 - 44 - Hydrogéologie Générale 12/10/04 5.7.2 Le bassin du Sahara Les nappes superficielles sont exploitées dans les déserts ou pendant la saison sèche dans les régions plus arrosées. Les galeries drainantes qui permettent d'amener par gravité l'eau des nappes souterraines à la surface sont la création d'une collectivité. Cette technique de mobilisation de l'eau est fort ancienne; les nappes sont captées et l'eau s'écoule par une galerie drainante souterraine construite en pente plus faible que la surface topographique. Elle débouche à quelques kilomètres de la montagne, là où les alluvions plus fines sont plus aisées à travailler. Elles sont encore nombreuses dans le sultanat d'Oman où elles irriguent plus de la moitié de la superficie cultivée. On les rencontre, mais plus rarement, en Syrie (kanawat), au Sahara algérien notamment dans le Gourara et le Touat (ce sont les foggara) ou bien encore dans le Haouz de Marrakech et le Sahara marocain (khettara). En surface la présence de ces galeries drainantes se repère par l'alignement des puits d'évacuation des déblais lors du creusement de la galerie. Toutefois, ces techniques traditionnelles ne permettent pas de mobiliser des volumes importants. Les nappes phréatiques (à des profondeurs variables de quelques mètres à quelques centaines) dans les vallées, les plaines et les dépressions sont utilisées...
View Full Document

This document was uploaded on 01/20/2014.

Ask a homework question - tutors are online