Principaux types et origine des pollutions 621

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: éoriques. Plus à l'est, le bassin de Mourzouk s'étend sur une superficie à peine inférieure avec un réservoir saturé de plus de 1 000 mètres de grès dans sa partie centrale. L'aquifère nubien est un des plus grands bassins artésiens du monde: épais de 3 500 mètres, il couvre environ 2500 000 km2. De structure complexe, fragmenté en plusieurs bassins, il fonctionne en fait comme un ensemble unique s'écoulant vers le nord-est. Sa profondeur est, en moyenne de 600 à 1 800 mètres. Est-il alimenté par les précipitations tropicales du Soudan et du nord du Tchad? Est-il aussi rechargé par les eaux du Nil en amont d'Assouan? Rien n'est moins sûr. Il fournit actuellement le chapelet d'oasis à l'ouest de la vallée du Nil: Swa, Farafra, Bahariya, Dakhla, Kharga et la dépression de Qattara. De grands projets sont fondés sur l'exploitation de ce réservoir de 50 000 km3. Les Egyptiens voudraient, en reliant les différentes oasis les unes aux autres, créer une “Nouvelle Vallée” mais cette réalisation paraît pour l'instant bien incertaine. Par contre les projets libyens sont déjà en chantier. Il s'agit de conduire sur le littoral par la “Grande Rivière souterraine” (une canalisation géante) les eaux extraites de l'aquifère dans le sud du pays à plusieurs centaines de kilomètres. Actuellement 700 millions de m3 annuels sont acheminés à des fins d'irrigation vers les rives de la Méditerranée; le projet global porte sur 2 milliards de m3. En péninsule Arabique, l'aquifère est encore plus complexe: 11 nappes superposées sont regroupées en 4 systèmes dont certains sont constitués d'eau fossile. L'ensemble partiellement alimenté depuis les hauteurs du Hejaz, de l'Asir et du Yémen s'écoule vers l'est et le nord-est de la Péninsule. Le royaume saoudien utilise annuellement plusieurs milliards de m3 d'eau souterraine pour cultiver le blé le plus cher du monde au cœur du désert arabique. - 45 - Hydrogéologie Générale 12/10/04 - 46 - Hydrogéologie Gé...
View Full Document

This document was uploaded on 01/20/2014.

Ask a homework question - tutors are online