element hydrogéologie souterraine

Ababou 2 de mme expliquer pourquoi et comment

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: la nappe d'eau douce, et la pénétration L du coin salé : Q × L = 18 m3/j Donc, faible débit de nappe ⇒ forte pénétration du coin salé. Par exemple : L = 100 m ⇔ Q ≈ 180 m 3 / j / km de côte L = 1 km ⇔ Q ≈ 18 m 3 / jour / km de côte 181 ELEMENTS D'HYDROLOGIE SOUTERRAINE – CHAPITRE 3 HYD. DES NAPPES SOUT. R. ABABOU A4. CALCUL DE LA FORME DE LA NAPPE A L'AMONT DU COIN SALE / INTERIEUR DES TERRES (X ≤ -L) Les relations précédentes donnant h(x) et H(x) ne sont pas applicables à l'amont du coin salé (vers l’intérieur des terrs). En effet, pour x ≤ -L, on doit tenir compte du fait que le coin salé n'existe plus, d'où H(x) = H0 constant, la relation de Ghyben-Herzberg n'étant évidemment plus applicable. La forme de la nappe vers l'amont n'est peut-être pas très pertinente, car nos hypothèses de travail ne précisent pas l'origine du débit Q ni les conditions limites vers l'intérieur des terres. Calculs dans la zone amont (sans coin salé) Si on veut malgré tout déterminer la forme de la nappe pour x ≤ -L, on doit reprendre les calculs comme suit. On intègre l'équation de Boussinesq-Dupuit en x ≤ -L en posant H=H0 et en prenant comme condition limite sur h(x) la relation h(-L) = ε.H0 obtenue plus haut lors du calcul du coin salé : dh pour x ≤ -L Q = − K ( H 0 + h) dx (11) h(-L) = ε H 0 en x = -L Cela donne après calculs, Q étant toujours supposé constant (pour une nappe sans recharge par infiltrations, ni pompages) : 182 ELEMENTS D'HYDROLOGIE SOUTERRAINE – CHAPITRE 3 HYD. DES NAPPES SOUT. R. ABABOU ( H 0 + h( x ) ) 2 2 ∆ρ 2Q 2 = H 0 1 + − ( x + L) ρ K en notant que (x+L) ≤ 0 dans cette expression. D'où finalement, toujours pour x ≤ -L : 2 ∆ρ 2Q h( x ) ( x + L) (12) H = 1 + ρ − 2 KH 0 0 −1 qui représente le profil de la nappe d’eau douce à l’intérieur des terres (dans la zone amont ne comprenant pas de coin salé). Jonction entre les deux zones (remarques) On peut comparer le profil ci-dessus (x ≤ -L) à celui obtenu dans la zone salée (0≤ x ≤-L).. On observe que la "pente" de la surface libre d'eau douce est discontinue en...
View Full Document

This document was uploaded on 01/21/2014.

Ask a homework question - tutors are online