element hydrogéologie souterraine

Des nappes sout r ababou 32 circulations souterraines

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: E SOUTERRAINE – CHAPITRE 2 MILIEUX POREUX R. ABABOU a) TERZAGHI -- avec convention de signe « mécanique des milieux continus »: Les contraintes sont positives en extension, négatives en compression, le tenseur de contrainte dans l'eau est donc (-pδij) avec p > 0, et l'on utilise une notation tensorielle, d'où : σEFF ij = σ ij - (-pδij) = σ ij + p δij (p > 0) b) TERZAGHI -- avec convention de signe « géotechnique » (théorie de la consolidation): Les contraintes sont positives en compression, et de plus, on abandonne la notation tensorielle, d'où cette-fois-ci : σEFF = σ - p (p > 0) Raisonnons maintenant à contrainte totale constante. a) En utilisant la 1ère convention de signe sur les contraintes, la relation de TERZAGHI montre que toute diminution de pression (décompression du fluide) se traduit par une diminution de la contrainte effective entre les grains, donc (étant donné la convention) par une compression des grains et une diminution du volume poreux. b) En utilisant la 2ème convention de signe, on aboutit à la même conclusion : toute diminution de pression (décompression du fluide) se traduit par une augmentation de la contrainte effective entre les grains, donc (vu la convention) par une compression des grains et une diminution du volume poreux. 125 ELEMENTS D'HYDROLOGIE SOUTERRAINE – CHAPITRE 2 MILIEUX POREUX R. ABABOU Quelle que soit la convention de signe sur les contraintes, on voit finalement que le coefficient de compressibilité α du poreux peut être redéfini comme suit, en fonction de la seule pression de l'eau (grâce à la relation de Therzaghi) : α =+ 1 dVMP VMP dp [Pa-1] , Rappel des hypothèses. Les fluctuations de pression se font à contrainte totale constante, en gardant fixé le volume fluide afin de n'exprimer que la compressibilité de l'assemblage des grains. Ordres de grandeurs. L'ordre de grandeur du coefficient α ainsi défini est proche de β pour un massif géologique composé d'une roche "dure" telle qu'un granite peu fracturé, qui est à peine plus compressibl que l’eau. Par contre, un aquifère alluvial sableux peut être 10 à 100 fois plus compressible que l'eau, et une argile peut être jusqu'à 1000 fois plus compre...
View Full Document

This document was uploaded on 01/21/2014.

Ask a homework question - tutors are online