element hydrogéologie souterraine

Par exemple le schma suivant indique schmatiquement

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: grandes échelles par exemple, cette interface coïnciderait gross-modo avec l’habitat (végétal-animal-humain). On a donc affaire à une interface sol-atmosphère, traversée par des flux d’eau liquide et vapeur, et qui est elle-même le siège d’écoulements. Les études hydrologiques devraient tenir compte des mécanismes de circulation des eaux à travers et autour de cette interface, car cette interface sol-atmosphère est très « active ». En particulier, on sait que l’état de la surface du sol ou du bassin versant a une influence en propre sur l’écoulement superficiel et sur le stockage superficiel des eaux, par la topographie, la rugosité, la perméabilité de la surface. L’aspect « topographie » tient compte, en principe, des singularités du relief que sont les cours d’eau, les dépressions, les lignes de partage des eaux, même si les écoulements en « cours d’eau » sont classiquement étudiés séparément (hydraulique fluviale). 8 ELEMENTS D'HYDROLOGIE SOUTERRAINE – CHAPITRE 1 INTRODUCTION R. ABABOU L’interface sol-atmosphère est également le lieu privilégié du couplage de différents processus, qui résultent en des transferts à travers cette surface. Par exemple, le schéma suivant indique (schématiquement!) que les écoulements superficiels sont couplés aux écoulements hypodermiques et souterrains par le biais de l’humidité de surface : • EVAPORATION ⇒ HUMIDITE DE SURFACE ⇒ CAPACITE D’INFILTRATION • CAPACITE D’INFILTRATION + PLUIE ⇒ INFILTRATION + RUISSELLEMENT Schématisons ci-dessous un autre cas de couplage superficiel/souterrain : • NIVEAU NAPPE⇒MONTEE CAPILLAIRE⇒HUMIDITE SURFACE⇒RUISSELLEMENT Dans ces schémas, les flèches ( A ⇒ B ) indiquent une relation de cause à effet entre A et B, ou du moins, un certain type de contrôle ou d’influence de A sur B. Pour simplifier, les effets de détention d'eau en surface sont volontairement "oubliés": en fait le ruissellement peut s'accompagner d'une augmentation du stock d'eau détenu en surface (flaques, étangs, etc). 9 ELEMENTS D'HYDROLOGIE SOUTERRAINE – CHAPITRE 1 INTRODUCTION R. ABABOU On en vient donc finalement à la notion d’interface active, semi-transparente, laissant passer des flux ou en transmettant une partie après transformations (couplages…). Cette notion reste à affiner, selon les objectifs de l’étude hydrologique (un flux à quantifier par exemple…). Voir page suivante le Tableau...
View Full Document

Ask a homework question - tutors are online