2 lectricit et magntisme chapitre 2 le champ

Info iconThis preview shows page 1. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

Unformatted text preview: n est indépendante du signe de q. (b) Si q2 = −q, en suivant un raisonnement similaire à la partie (a), on conclut que le champ électrique résultant ne peut être nul qu’entre les deux charges, sur l’axe des x : 2 2 À partir de la figure, avec x > 0, on voit que r1 = x2 et r2 = (1 − x)2 et on écrit → − − → | | 4 q E 1 + E 2 = 0 =⇒ E1 = E2 =⇒ krq21 | = krq22 | =⇒ xq = (1−x)2 =⇒ 2 1 2 4 (1 − x) = x2 =⇒ 3x2 2 − 8x + 4 = 0 Les racines de cette équation quadratique sont x = 2,00 m et x = 0,667 m. Comme le point P doit se trouver entre q1 et q2 , on ne conserve que le second résultat : x = 0,667 m, y = 0 m Ici aussi, on note que la solution est indépendante du signe de q. 2 Électricité et magnétisme, Chapitre 2 : Le champ électrique v4 © ERPI E5. (a) Pour faciliter l’écriture, la figure ci-dessous reprend la figure 2.42 du manuel en précisant le nom donné à chacune des charges et la direction de leur champ électrique au point A. On suppose pour l’instant que Q > 0. On note, grâce au théorème de Pythagore, que r1 = r2 = r3 = r4 = q¡ ¢ L2 2 + ¡ L ¢2 2 =...
View Full Document

This document was uploaded on 01/27/2014.

Ask a homework question - tutors are online