B application numérique r 50 a 10 k 0060 vsrad 1 157

This preview shows page 32 - 34 out of 82 pages.

b) Application numérique : r = 5,0 ; A = 10 ; K = 0,060 V.s.rad -1 ; 0 =157 rad.s -1 ; T 1 = 0,080 N.m . Calculer  1 , 1 , et la diminution relative de la vitesse (on l'exprimera en pourcentage). Comparer avec le résultat de la question 1 f) . 32/82
MCC série Exercice 1: BTS 1977 MCC série ( Solution :19 ) On a relevé à 1 000 tr/min la caractéristique à vide d'une machine à courant continu du type série avec E v f.é.m. et I s courant inducteur. E v (V) 0 50 120 200 270 290 I s (A) 0 10 25 50 100 150 On désigne par : n la fréquence de rotation en tr/min; R a = 0,1 , la résistance de l'induit; R s = 0,06 , la résistance constante de l'inducteur; I a le courant dans l'induit. On néglige l'influence de la réaction magnétique de l'induit, des résistances des pôles auxiliaires et de contact des balais. Dans tout le problème, la machine fonctionne en moteur série sous la tension constante égale à 240 V. 1) Déterminer n et le moment du couple moteur total (ou couple d'origine électromagnétique) lorsque I a = 100 A. 2) On a réalisé pour ce moteur un rhéostat de démarrage calculé de telle façon que les valeurs maximale et minimale du courant la toléré pendant le démarrage soient de 150 A et de 100 A. On néglige les phénomènes d'auto induction et on admet que la vitesse ne varie pas pendant le court instant de passage d'un plot au suivant. Calculer : a) la résistance totale du rhéostat; b) la fréquence de rotation n à l'instant où l'on quitte le premier plot du rhéostat; c) la f.é.m. à l'instant précis où l'on arrive sur le deuxième plot; c) la valeur de la première section que l'on a ainsi éliminée. 3) Pour obtenir une augmentation de vitesse pour les fortes charges on shunte l'inducteur série par une résistance r . On constate que, dans un certain fonctionnement, on a : I s = 50 A et n = 1 100 tr/min. Calculer la valeur de r et la valeur du couple moteur total développé pour un tel fonctionnement. 4) On envisage le fonctionnement aux faibles charges pour lesquelles on négligera les chutes de tension dans l'induit et dans l'inducteur. a) Calculer n lorsque I a = 10 A. b) On place en dérivation aux bornes de l'induit une résistance R. Calculer R pour que n = 2 000 tr/min lorsque I a = 10 A. c) Calculer le couple moteur total développé dans les deux états de fonctionnement précédents. Exercice 2: BTS 1983 MCC série ( Solution :20 ) Les indications figurant sur la plaque signalétique d'un moteur à courant continu, excitation série, sont les suivantes : 500 V, 210 A, 100 kW, 1000 tr/min. Résultats de l'essai à vide effectué à 1000 tr/min en excitation indépendante (machine fonctionnant en génératrice) : E : tension à vide aux bornes de l'induit, en volts. I S : courant d'excitation en ampère. E (V) 100 200 255 343 423 454 484 492 524 548 564 588 I S (A) 22 44 57,2 81,7 118 140 165 176 210 238 258 290 Les résistances mesurées à chaud ont pour valeur : R a = 0,06 pour l'induit et R S = 0,03 pour l'inducteur . On supposera que la machine est parfaitement compensée. Les pertes autres que celles par effet joule seront négligées. 1- La machine fonctionne en génératrice série chargée par une résistance R. 1-1- Faire un schéma équivalent du montage. 1-2- Déterminer la valeur de R pour que la machine débite son courant nominal 210 A à 1 000 tr/min.

  • Left Quote Icon

    Student Picture

  • Left Quote Icon

    Student Picture

  • Left Quote Icon

    Student Picture