Le solde primaire cest celui calculé compte non tenu

Info icon This preview shows pages 24–27. Sign up to view the full content.

Le solde primaire, c'est celui calculé compte non tenu des paiements d'intérêts. \1 s'oppose au solde global et présente l'intérêt de ne pas prendre en compte le service de la dette dans les calculs et d'en tirer les conséquences sur les finances publiques et sur l'économie nationale de façon générale. Le solde courant concerne les opérations courantes seulement à l'exclusion des opérations en capital. Cette approche permet d'isoler les opérations courantes et d'avoir une vision différenciée notamment par rapport aux opérations en capital. aussi, des implications sur les finances publiques peuvent être tirées et des réorientations peuvent être envisagées. Chacun de ces soldes peut être calculé en tenant compte ou pas des dons. " faut préciser également que le solde peut être calculé base engagement ou base caisse. Nous allons étudier successivement l'évolution des soldes budgétaires et les modes de financement des déficits budgétaires. 2.3. 1- L'évolution des soldes budgétaires. Nous nous intéressons ici à la dynamique des soldes global, courant et primaire en pourcentage du PIS (avec et sans dons). Le tableau n03 suivant décrit cette dynamique et nous permet d'avoir une vision plus vaste et plus détaillée. 24
Image of page 24

Info icon This preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

Tableau n03 : Dynamique des soldes global, courant et primaire (avec ou sans dons) en milliards de F CFA Années Variables incluant les dons Variables excluant les dons Solde Solde Solde Solde Solde Solde global primaire courant global primaire courant 1979/1980 -28,9 -16,00 1,50 -33,5 -20,60 -3,10 1980/1981 -74,5 -62,80 -36,30 -81,3 -69,60 -43,10 1981/1982 -52 -33,70 -21,40 -60,7 -42,40 -30,10 1982/1983 -73,3 -46,60 -34,30 -78,5 -51,80 -39,50 1983/1984 -44,7 -7,80 -4,40 -56,9 -20,00 -16,60 1984/1985 -38,1 6,30 -3,40 -50,3 -5,90 -15,60 1985/1986 -28,1 12,90 5,70 -47,3 -6,30 -13,50 1986/1987 -19,7 19,90 18,40 -34,8 4,80 3,30 1987/1988 -16,8 29,30 24,90 -36,8 9,30 4,90 1988/1989 -30,9 16,80 10,10 -59,4 -11,70 -18,40 1989/1990 -46,4 -5,20 -6,60 -66 -24,80 -26,20 1990/1991 31,2 69,30 75,70 4,9 43,00 49,40 1991/1992 3,7 39,70 74,90 -16,5 19,50 54,70 1992 -40,2 -8,20 42,40 -60,7 -28,70 21,90 1993 -47,2 -12,50 17,70 -63,9 -29,20 1,00 1994 -40,8 30,70 69,30 -146,5 -75,00 -36,40 1995 -19,9 44,60 133,00 -120,5 -56,00 32,40 1996 -1,7 54,20 181,20 -103,5 -47,60 79,40 1997 13,4 72,00 177,30 -52,2 6,40 111,70 1998 -8,7 26,10 188,20 -90,5 -55,70 106,40 1999 -41,5 1,00 200,80 -103,1 -60,60 139,20 2000 3,2 48,50 196,40 -60,8 -15,50 132,40 2001 -68,6 -38,30 148,60 -130,3 -100,00 86,90 2002 -3,6 34,50 272,30 -65,7 -27,60 210,20 Source: MEFP/OPS (TOF) 2. 3. 1.1 -Les variables incluant les dons L'inclusion des dons dans le calcul du solde budgétaire permet non seulement de présenter la réalité mais aussi de mesurer leur apport dans la couverture des dépenses publiques. Le solde global est déficitaire presque sur toute la période, exceptées les années 1990/1991, 1991/192, 1997 et 2000. Quant au solde primaire, il est négatif jusqu'au début du PASMLT. Ensuite, il devient positif jusqu'en 1989/1990 il est négatif. Ensuite, exception faite des années 1989/1990, 1992 et 1993 et 2001, il est positif jusqu'en 2002. Ces années marquent, respectivement, la fin du PASMLT 25
Image of page 25
(pour 1989/1990) et la rupture avec les institutions de Bretton Woods (pour 1992 et 1993). Ces résultats montrent combien le service de la dette est lourd dans les finances publiques sénégalaises. D'ailleurs, il en est ainsi pour presque tous les PED. Le solde courant connaît une évolution parallèle à celles des deux soldes précédents. Excepté 1989/1990, ce solde est déficitaire jusqu'en 1984/1985. Ensuite, il est positif jusqu'en 2002 sauf en 1989/1990. Il faut préciser qu'il s'est amélioré globalement depuis 1984/1985, l'année du début des PASI\IIL T.
Image of page 26

Info icon This preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

Image of page 27
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.
  • Fall '12
  • kilko
  • Le Sénégal, dépenses publiques, finances publiques

{[ snackBarMessage ]}

What students are saying

  • Left Quote Icon

    As a current student on this bumpy collegiate pathway, I stumbled upon Course Hero, where I can find study resources for nearly all my courses, get online help from tutors 24/7, and even share my old projects, papers, and lecture notes with other students.

    Student Picture

    Kiran Temple University Fox School of Business ‘17, Course Hero Intern

  • Left Quote Icon

    I cannot even describe how much Course Hero helped me this summer. It’s truly become something I can always rely on and help me. In the end, I was not only able to survive summer classes, but I was able to thrive thanks to Course Hero.

    Student Picture

    Dana University of Pennsylvania ‘17, Course Hero Intern

  • Left Quote Icon

    The ability to access any university’s resources through Course Hero proved invaluable in my case. I was behind on Tulane coursework and actually used UCLA’s materials to help me move forward and get everything together on time.

    Student Picture

    Jill Tulane University ‘16, Course Hero Intern