Considérons lhypothèse ci dessus les tensions de

This preview shows page 31 - 37 out of 69 pages.

Considérons l'hypothèse ci-dessus, les tensions de rotor sont écrites comme suit : Les expressions des puissances au stator deviennent : AMRAOUI Youssef & TOUILEB Rachid énergie renouvelable 31
-conversion éolienne électrique- La commande du convertisseur de puissance nous permet de contrôler indépendamment les puissances actives et réactives du stator. Il est clair que les puissances actives et réactives sont basées sur les courants de rotor de l'axe q et d respectivement. Par conséquent, les puissances sont vérifiées en contrôlant les courants du rotor. Ces courants sont contrôles par un contrôleur PI. Ensuite, nous devons ajouter des termes de compensation et de découplage. Les tensions obtenues sont transformées au repère abc en AMRAOUI Youssef & TOUILEB Rachid énergie renouvelable 32
-conversion éolienne électrique- utilisant la transformation dq à abc dont l'angle est la différence entre l'angle statorique obtenu à l'aide d'une PLL et l'angle du rotor. Finalement, les tensions abc sont converties en signaux PWM en comparant ces tensions avec un signal porteur afin de commander les grilles d'IGBT utilisées dans le convertisseur. 2.4. Principe de fonctionnement dans le circuit éolien On s’intéresse ici au fonctionnement de la machine asynchrone à double alimentation dans le cadre de la production d’énergie électrique à travers l’énergie éolienne. On peut modéliser la MADA comme étant un transformateur où le circuit primaire représente le stator et le circuit secondaire représente le rotor de la machine comme le montre la figure suivante : AMRAOUI Youssef & TOUILEB Rachid énergie renouvelable 33
-conversion éolienne électrique- Equations générales ; Pour avoir un schéma simplifié de la machine, on ramène le rotor à la pulsation du stator et on opte le schéma monophasé équivalent vu du stator suivant : : AMRAOUI Youssef & TOUILEB Rachid énergie renouvelable 34
-conversion éolienne électrique- Les formules de base : 1. Calcul des lois de commande pour les différents modes : Données numériques : MADA avec une puissance apparente de 3600 VA. Tension nominale de 208 V. Courant nominal 10 A. Fréquence de 60 Hz. 2 paires de pôles. Résistances statoriques 0.6 Ω et rotoriques 0.7 Ω. Inductance de fuite rotorique et statorique respectivement de 2.26 et 1.13 Ω. AMRAOUI Youssef & TOUILEB Rachid énergie renouvelable 35
-conversion éolienne électrique- Inductance mutuelle 19.41 Ω. Moment d’inertie de 0.476 p.u. Facteur de puissance du réseau unitaire GPF=1. Couple électromagnétique est proportionnelle à la vitesse Tem=k.Ωm. On prend par exemple le fonctionnement de la MADA en moteur hypo synchrone pour le calcul des grandeurs électriques : (Le calcul pour les autres modes se fait d’une manière similaire) Hypo synchrone Glissement g>0 (ws > wm) Pour une vitesse de 1499.4 tr/mn et un k=+0.064, on trouve : Tem = 0.064 * 2*pi*1499.4/60 = 10.049 N.m Prenant Vs = 120/0° V et un glissement de 0.167 2. Ps = Tem * ws/p = 10.049 * 2*pi* 1800 /60 = 1894.19 W 3. Pour un SPF=1, on a : Is

  • Left Quote Icon

    Student Picture

  • Left Quote Icon

    Student Picture

  • Left Quote Icon

    Student Picture