{[ promptMessage ]}

Bookmark it

{[ promptMessage ]}

Par conséquent si la tendance actuelle est maintenue

Info iconThis preview shows pages 74–77. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
Par conséquent, si la tendance actuelle est maintenue, on peut s'attendre à moyen terme, c'est-à-dire après achèvement des grands travaux de l'Etat, à un assainissement des finances publiques suivi d'un développement économique et social. Cet espoir se justifie d'une part par l'accroissement constant des recettes fiscales et d'autre part par le fait qu'à moyen terme les dépenses publiques vont baisser suite à l'achèvement des grands travaux . Il s'y ajoute que les effets d'entraînement attendus de l'investissement public commenceraient à produire leurs fruits, si les mesures d'accompagnement nécessaires au plan institutionnel ne font pas défaut. L'Etat retrouverait ainsi l'équilibre financier tandis que le secteur privé se développerait plus facilement dans un environnement ·favorable. Les retombées seraient nombreuses: gains de compétitivité des entreprises privées, réduction du chômage à travers la création d'emplois du secteur privé, amélioration du bien-être grâce au nouveau cadre de vie et aux revenus redistribués, etc. Enfin, il faut souligner, qu'un assainissement des finances publiques ne saurait être possible si l'Etat ne parvient pas à réduire ses dépenses de fonctionnement. La société civile et les syndicats des travailleurs ont, pendant longtemps, estimé que le train de vie de l'Etat est trop élevé. Il importe donc que ce train de vie soit en phase non seulement avec la contrainte budgétaire de l'Etat mais aussi avec les objectifs de développement économique et sociale du Sénégal. 74
Background image of page 74

Info iconThis preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full Document Right Arrow Icon
Dès lors, deux principes s'imposent : la prudenc~ et la rationalité dans la gestion des finances publiques. D'où la nécessité d'une politique de finances publiques élaborée par des spécialistes et cela compte tenu des réalités économiques, financières et sociales du Sénégal et en en rapport avec la politique économique et sociale préalablement définie. 75
Background image of page 75
BIBLIOGRAPHIE & WEBOGRAPHIE AGENOR P. R. & MONTIEL P. J. (1996), Development Macroeconomies, Princetown University Press. AHMAD Ehtisham & STERN Nicholas, Alternative sources of government revenue: examples from India, 1979-80, ln The theory of taxation for developing co un tries, NEWBERY David & STERN Nicholas, A World Bank Research Publication, Washington OC, pp. 281-332. BAYOUMI TAMIM & SGHERRI Sylvia (2006), Mr. Ricardo's Great Adventure : Estimating Fiscal Multipliers ln A Truly Intertemporal model, 1 nternational Monetary Fund Working Paper N°06/168, Washington (July). BEAUGRAND Philipe, LOKO Boileau & MLACHILA Montfort (2003), The Choice Between External and Domestic Debt in Financing Budget Deficits : The Case of Central and West African Countries, International Monetary Fund Working Paper N°02n9, Washington (May). BLEJER Mario 1. & MOHSIN S. Khan (1994), Private Investment ln Developing Co un tries, IMF Staff Papers 31, (June). CATAO Luis & TERRONES Marco E. (2003), Fiscal Deficits and Inflation, International Monetary Fund Working Paper N°03/65, Washington (April).
Background image of page 76

Info iconThis preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full Document Right Arrow Icon
Image of page 77
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

{[ snackBarMessage ]}