{[ promptMessage ]}

Bookmark it

{[ promptMessage ]}

Mecanismes de transmission des effets de la politique

Info iconThis preview shows pages 4–8. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
MECANISMES DE TRANSMISSION DES EFFETS DE LA POLITIQUE BUDGETAIRE SUR LA DEMANDE GLOBALE, LA PRODUCTION ET LE REVENU NATIONAL. 47 2.2.3 - METHODE D'ESTIMATION DES EQUATIONS ET DES PARAMETRES DES MULTIPLICATEURS 58 4
Background image of page 4

Info iconThis preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full Document Right Arrow Icon
CHAPITRE III - L'EVALUATION DES EFFETS DE LA POLITIQUE BUDGETAIRE ET LES RECOMMANDATIONS DE POLITIQUE ECONOMIQUE 60 SECTION 1 - L'IMPACT DE LA POLITIQUE BUDGETAIRE SUR LA CONSOMMATION ET SUR L'INVESTISSEMENT PRIVES 61 SECTION 2 - L'EFFET DE LA POLITIQUE BUDGETAIRE SUR LE REVENU NATIONAL ET LES RECOMMANDATIONS DE POLITIQUE ECONOMIQUE 67 CONCLUSION GENERALE 73 BIBLIOGRAPHIE & WEBOGRAPHIE 76 ANNEXES 78 5
Background image of page 5
INTRODUCTION GENERALE Les déficits budgétaires constituent une variable déterminante dans l'appréciation de la qualité d'une politique de finances publiques. Or, aujourd'hui, les finances publiques de la plupart des pays en développement (PED) voire celles de certains pays développés sont caractérisées par des déficits budgétaires structurels. Il convient de souligner que les PED non pétroliers ont, pendant longtemps, souffert des conséquences des deux chocs pétroliers (1973-1975 et 1979-1981) marquées notamment par la détérioration de leurs termes des échanges extérieurs. Cette détérioration de leurs termes des échanges a été suivie et accentuée par la chute des cours des matières premières non pétrolières enregistrée au cours des phases de récession en 1975 puis en 1981-1982. Cette situation a provoqué une forte baisse des recettes d'exportation des PED. Ces derniers ayant des marchés financiers insuffisamment développés et des instruments budgétaires limités ont eu recours à des sources très limitées pour financer leurs déficits budgétaires. Comme pour la plupart des PED, les finances publiques du Sénégal sont structurellement déficitaires. D'une part, une telle situation relance le débat sur le choix de la politique économique appropriée. D'autre part, elle suscite davantage de réflexion autour de l'efficacité de la politique budgétaire. Dans la théorie économique, deux courants de pensée s'opposent par rapport à la vertu de la politique budgétaire. Pour les keynésiens, l'accroissement des dépenses publiques constitue le meilleur moyen de relancer, de façon conjoncturelle, l'activité économique nationale via la relance de la demande. Ainsi, la politique budgétaire d'inspiration keynésienne est favorable aux déficits budgétaires. Les monétaristes qui privilégient la politique monétaire estiment, quant à eux, que toute relance conjoncturelle de l'activité économique nationale passe par une régulation de la quantité de monnaie en circulation. 6
Background image of page 6

Info iconThis preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full Document Right Arrow Icon
Les monétaristes ne rejettent pas la politique budgétaire mais remettent en cause les hypothèses qui la sous-tendent. Ils estiment notamment que les agents économiques anticipent correctement l'inflation voire la hausse des impôts qui suit celle des dépenses publiques. Selon eux, il n'y a pas de «myopie» des agents économiques.
Background image of page 7
Image of page 8
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

{[ snackBarMessage ]}