Nous rappelons que la pr\u00e9cision \u00e9nerg\u00e9tique du niveau de calcul \u03c9B97XAVDZ est

Nous rappelons que la précision énergétique du

This preview shows page 74 - 77 out of 195 pages.

Nous rappelons que la précision énergétique du niveau de calcul ωB97X/AVDZ est moindre que celle de la méthode MP2. Ceci pourrait expliquer les différences dans la classification énergétique des dix isomères observées selon les deux approches. Dans le Tableau III-22, l’énergie de dissociation des dix isomères du complexe 1:2 a été calculée ainsi que celle des trois isomères du complexe 1:1. Nous remarquons que les deux approches utilisées pour déterminer l’énergie de dissociation d’un même isomère ne diffèrent pas de plus de 5 kJ/mol. Cependant, nous observons bien que les propriétés énergétiques des trois isomères les plus stables sont bien reproduites.
Background image
74 ωB97X/AVDZIsomèreEnergie (Hartree)Energie de dissociation (kJ/mol) calculée à partir deCoopérativitéC4H6O2+(H2O)C4H6O2+ (H2O)2S1+H2OS2+H2OS3+H2OH2O-76,4216412C4H6O2-306,4402761(H2O)2-152,852514424,2Complexe 1:1S1-382,872561827,9S2-382,872562327,9S3-382,870816123,4Complexe 1:2S3_dimere_eau_pos_S2-459,31105448,048,8Coop S3_dimere_eau_pos_S1-459,31082547,348,2CoopS1_dimere_eau-459,30778039,435,6Coop S2_S2_trans-459,30490728,1Non S2_S3_trans-459,30188920,224,8Anti S1_S1_trans-459,30477027,7Non S1_S3_trans-459,30180320,024,5Anti S2_S1_trans-459,30427226,426,4Non S2_S1_bifide-459,30166519,619,6AntiS3_S3_trans-459,29932618,0AntiTableau III-22: Energie de dissociation des dix isomères pour le complexe 1:2, C4H6O2:(H2O)2optimisés à un niveau de calcul ωB97X/AVDZ. Les termes Coop, Non et Anti désignent respectivement des effets coopératifs, non-coopératifs et anti-coopératifs. Les conclusions des résultats obtenus pour le complexe 1:2, C4H6O2 : (H2O)2avec la fonctionnelle DFT ωB97X sont similaires à celles obtenues avec la méthode MP2 (voir Figure III-3): Les dix isomères déterminés par la méthode MP2 ont été retrouvés avec ωB97X. Les deux isomères les plus stables sont iso-énergétiques (différence de moins de 1 kJ/mol) et possèdent une énergie largement plus basse que celle des autres isomères dont le plus proche se situe à plus de 8 kJ/mol. Les trois isomères les plus stables énergétiquement sont constitués d’un dimère d’eau. La formation d’un dimère d’eau dans ce complexe a donc un effet plus stabilisant que deux monomères d’eau. L'effet coopératif entre le dimère d’eau et le diacétyle se manifeste par une énergie de dissociation deux fois plus importante que celle des isomères correspondants du complexe 1:1.
Background image
75 III.3.2Les trois isomères les plus stables : effet de base atomique Nous allons nous focaliser maintenant sur les trois structures les plus stables du complexe 1:2 avec la méthode DFT déterminée avec la méthode ωB97X/6-311++G(2d, 2p). ComposéIsomèreE (hartree)Energie de dissociation (kJ/mol)C4H6O2+ (H2O)C4H6O2+ (H2O)2S1+eauS2+eauS3eauH2O-76,4380062C4H6O2-306,4970268(H2O)2-152,885617925,2Complexe 1:1S1-382,945454127,4S2-382,945406027,2S3-382,943763722,9Complexe 1:2S3_dimere_eau_posS2-459,40046446,849,1S3_dimere_eau_posS1-459,40033146,448,7S1_dimere_eau-459,397412938,836,6Tableau III-23: Energie de dissociation des trois isomères pour le complexe 1:2 C4H6O2/(H2O)2optimisés à un niveau de calcul ωB97X/6-311++G(2d, 2p).
Background image
Image of page 77

You've reached the end of your free preview.

Want to read all 195 pages?

  • Fall '19
  • dr. ahmed

  • Left Quote Icon

    Student Picture

  • Left Quote Icon

    Student Picture

  • Left Quote Icon

    Student Picture