A ces programmes est venu sajouter un programme

Info icon This preview shows pages 16–20. Sign up to view the full content.

A ces programmes, est venu s'ajouter un programme participatif de réduction de la pauvreté articulé autour du Document stratégique de Réduction de la Pauvreté (DSRP) qui a pour objectif de réduire de moitié la pauvreté à l'horizon 2015. Les résultats de la première phase ont été concluants au point que le DSRP2 a été adopté récemment avec l'implication du secteur privé et de la société civile. Section 2- L'évolution de la politique budgétaire La période d'étude considérée correspond aux différentes orientations de politique économique présentées dans la section 1. Nous procéderons à une analyse détaillée permettant de faire ressortir la corrélation entre la mise en oeuvre des politiques susmentionnées et les résultats enregistrés. 16
Image of page 16

Info icon This preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

2.1 - Les recettes et les dons Globalement, les recettes totales (dons inclus) ont connu une importante hausse de 1979/1980 à 1998. Elles sont passées de 143,8 milliards en 1979/1980 à 508,8 milliards de F CFA en 1998. On note toutefois une baisse en 1980/1981, en 1988/1989, en 1992 et en 1993. Le tableau n01 présente l'évolution de quelques catégories de recettes en pourcentage des recettes totales. La reprise des recettes en 1994 s'expliquerait par les importantes mesures de hausse des recettes publiques prises pour améliorer le solde budgétaire. A cela, il faudra ajouter l'impact de la dévaluation. En effet de 1993 à 1994, la hausse des recettes totales (dons compris) est de 113 milliards de F CFA, soit 41,45% en valeur relative. Ce résultat est non seulement à la hausse importante des dons reçus par l'Etat cette année (503,6%) mais aussi à la hausse des recettes fiscales du fait de l'important accroissement des exportations enregistré par les entreprises qui ont bénéficié d'un gain de compétitivité suite à la dévaluation du Franc CFA. 17
Image of page 17
1 Tableau n01 : Evolution de quelques catégories de recettes publiques en pourcentage des recettes totales et dons Années Recettes Fiscales Recettes non Dons Fiscales 1979/1980 90,96 5,84 3,20 1980/1981 89,34 5,52 5,14 1981/1982 86,99 7,60 5,42 1982/1983 90,93 6,19 2,87 1983/1984 87,90 6,05 6,05 1984/1985 87,97 6,39 5,65 1985/1986 77,81 14,12 8,07 1986/1987 73,66 20,67 5,67 1987/1988 75,72 16,91 7,37 1988/1989 71,55 18,05 10,39 1989/1990 78,35 14,63 7,01 1990/1991 73,78 18,18 8,04 1991/1992 80,64 13,19 6,17 1992 78,72 14,75 6,53 1993 80,78 13,10 6,13 1994 65,79 8,25 25,96 1995 70,76 7,69 21,55 1996 74,44 5,04 20,52 1997 80,57 6,25 13,18 1998 80,99 3,91 15,10 1999 86,42 2,74 10,84 2000 85,79 3,99 10,22 2001 86,82 3,90 9,29 2002 86,58 4,87 8,55 Source: MEFP/OPS (TOF) Comme l'indique le tableau n01, les recettes fiscales constituent l'essentiel des recettes totales et dons. Par conséquent, elles ont le poids le plus important dans les recettes totales et dons et par rapport au PIS. Une telle situation est 18
Image of page 18

Info icon This preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

caractéristique des finances publiques des PED dont les recettes fiscales constituent l'essentiel des recettes publiques. Au Sénégal, les statistiques de la Direction Générale des Impôts et des Domaines (DGID) montrent que c'est la fiscalité indirecte qui fournit l'essentiel des recettes fiscales (plus de 50%). L'évolution globale des recettes publiques en pourcentage du PIS est résumée par le graphique n01.
Image of page 19
Image of page 20
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.
  • Fall '12
  • kilko
  • Le Sénégal, dépenses publiques, finances publiques

{[ snackBarMessage ]}

What students are saying

  • Left Quote Icon

    As a current student on this bumpy collegiate pathway, I stumbled upon Course Hero, where I can find study resources for nearly all my courses, get online help from tutors 24/7, and even share my old projects, papers, and lecture notes with other students.

    Student Picture

    Kiran Temple University Fox School of Business ‘17, Course Hero Intern

  • Left Quote Icon

    I cannot even describe how much Course Hero helped me this summer. It’s truly become something I can always rely on and help me. In the end, I was not only able to survive summer classes, but I was able to thrive thanks to Course Hero.

    Student Picture

    Dana University of Pennsylvania ‘17, Course Hero Intern

  • Left Quote Icon

    The ability to access any university’s resources through Course Hero proved invaluable in my case. I was behind on Tulane coursework and actually used UCLA’s materials to help me move forward and get everything together on time.

    Student Picture

    Jill Tulane University ‘16, Course Hero Intern