En dautres termes la section ne peut pas couper plus

Info icon This preview shows pages 9–12. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
En d'autres termes, la section ne peut pas couper plus de trois barres. Il suffit alors d'écrire les équations d'équilibre de l'une des deux parties pour détermi- ner les efforts inconnus. Si la partie de structure dont on effectue l'équilibre contient des appuis, il faudra au préalable avoir calculé les réactions corres- pondantes. On peut ensuite répéter cette démarche autant de fois que nécessaire en effec- tuant d'autres sections. ® La méthode graphique de Cremona Il s'agit ici de tracer le polygone des forces pour chaque noeud, l'un après l'au- tre. Cette méthode n'est pas applicable en un noeud si plus de deux efforts y sont inconnus. Pour plus d'informations sur la méthode de Cremona, on se reportera à l'exemple 1 de ce chapitre (§9) ainsi qu'au chapitre 1 (§8.4). ® La méthode générale exprimant l'équilibre de tous les noeuds Cette méthode n'est pas vraiment intéressante lors d'un calcul manuel car elle nécessite la résolution d'un système dont le nombre d'équations devient vite important (2 équations par noeud). De plus, lors d'un calcul par ordinateur, on lui préférera la méthode des déplacements (voir chapitre 14), nettement plus systématique et applicable également aux treillis hyperstatiques. Cette mé- thode est donc d'un intérêt limité. Soit un noeud d'indice i reliant plusieurs barres : Pour que ce noeud soit à l'équilibre, il faut que : la somme des composantes horizontales N ix des efforts N i exercés sur ce noeud soit nulle; l a somme des composantes verticales N iy des efforts N i exercés sur ce noeud soit nulle. barre 1 : effort N 1 ( N 1 x , N 1 y ) barre 2 : effort N 2 ( N 2 x , N 2 y ) barre 3 : effort N 3 ( N 3 x , N 3 y ) x y Noeud i
Image of page 9

Info icon This preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full Document Right Arrow Icon