Un flambement global dans le plan du treillis à la

Info icon This preview shows pages 13–15. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
un flambement global dans le plan du treillis , à la manière d'une colonne com- primée : Ce type d'instabilité peut se traiter par certains logiciels via une approche numé- rique (voir chapitre 1, §14). Cette approche fournira d'une part la forme de flambement global associée à la charge extérieure appliquée et d'autre part le coefficient critique qui exprime la valeur par laquelle il faut multiplier cette charge pour que ce mode d'instabilité se produise (ce coefficient est donc égal à Q crit / Q , et doit en principe être supérieur à 1). un flambement global transversal , ou déversement, provoqué par une instabilité transversale d'une membrure comprimée impliquant plusieurs barres et entraî- nant avec elle le reste du treillis. Ce phénomène peut se produire quand la membrure comprimée n'est pas contreventée latéralement. Chaque élément de celle-ci possède alors une longueur de flambement transversale plus grande ou plus petite que sa longueur individuelle. Une approche numérique est rendue possible par certains logiciels qui fournissent la forme de flambement associée à un coefficient critique c crit (voir chap. 1, §14). Ce coefficient critique représente la valeur par laquelle il faut multiplier les charges appliquées pour que le flambe- ment se produise. Ainsi, si N max est l’effort dans l’élément de membrure le plus sollicité, l’effort critique de flambement vaut : c crit N max et on peut retrouver sa longueur de flambement réelle à partir de la loi d’Euler (voir chap. 1, §11) : max 2 2 N c EI L L EI N crit z f f z crit π π = = Q Q Q crit Q crit
Image of page 13

Info iconThis preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full Document Right Arrow Icon