{[ promptMessage ]}

Bookmark it

{[ promptMessage ]}

Objectif de court terme plutôt quun objectif de long

Info iconThis preview shows pages 46–48. Sign up to view the full content.

View Full Document Right Arrow Icon
objectif de court terme plutôt qu'un objectif de long terme car elle est de plus en plus perçue comme essentielle pour un environnement macroéconomique stable. Une étude menée par Alex SEGURA-UBIERGO, Alejandro SIMONE et Sanjeev GUPTA (2006) sur un échantillon de vingt six (26) économies en transition sur la période 1992-2001 révèle que les ajustements budgétaires impactent positivement la croissance de ces pays, à l'instar de ce qui se passe dans les pays industrialisés. Toutefois, ce résultat qui est valable aussi bien à court terme qu'à long terme, est beaucoup plus probant pour les pays membres du Commonwealth qui n'avaient pas la stabilité macroéconomique. La corrélation positive entre les ajustements budgétaires et la croissance est d'autant plus grande que les déficits sont importants au départ. A partir du moment ces derniers atteignent 10% du PIB, l'impact commence à baisser. Pour les autres pays macroéconomiquement stables, ce résultat est moins clair. Domenico FANIZZA et Ludvig SODERLING (2006) ont procédé à l'étude des déterminants budgétaires de l'inflation au Moyen Orient et en Afrique du Nord. Ils en sont arrivés à la conclusion que la stabilité macroéconomique dépend de la situation budgétaire plutôt que de la situation monétaire qui n'en est ni une condition suffisante ni une condition nécessaire. Les résultats des recherches du Département des Affaires Fiscales du FMI (2005) sur l'investissement public et la politique budgétaire dans huit pays de l'Amérique latine (Brésil, Chili, Colombie et Pérou), de l'Asie (Inde), du Moyen Orient (Jordanie) et de l'Afrique (Ethiopie et Ghana) ont abouti aux résultats suivants, entre autres: beaucoup de ces pays ont du mal à accoître l'investissement public à cause des autres dépenses budgétaires telles que le service de la dette; dans la plupart de ces pays, il apparaît nécessaire d'améliorer la qualité et l'efficacité de l'investissement public; le renforcement de la politique et du cadre institutionnel affectant le secteur privé s'avère opportun dans l'essentiel des pays concernés. 46
Background image of page 46

Info iconThis preview has intentionally blurred sections. Sign up to view the full version.

View Full Document Right Arrow Icon
Des travaux du même département (2006) font ressortir le rôle important de l'ajustement budgétaire dans la quête de la stabilité et de la croissance économiques. Les résultats de ces travaux renseignent que l'ajustement budgétaire est réalisable grâce aux stratégies suivantes: l'amélioration du système fiscal et la mobilisation des ressources; la rationalisation des dépenses publiques et la protection de la population pauvre. Après avoir présenté la littérature économique sur la politique budgétaire, nous présentons maintenant la méthodologie qui va guider notre travail. Section 2- La méthodologie de la recherche Selon la logique de la théorie keynésienne, la politique budgétaire affecte la production et le revenu national par le biais de la demande globale. Cette logique va guider la démarche que nous allons adopter dans cette section. Il s'agira de déterminer, dans un premier temps,
Background image of page 47
Image of page 48
This is the end of the preview. Sign up to access the rest of the document.

{[ snackBarMessage ]}