Fig 3 Corr\u00e9lation graphique du d\u00e9placement chimique entre les valeurs calcul\u00e9es

Fig 3 corrélation graphique du déplacement chimique

This preview shows page 5 - 7 out of 7 pages.

Fig. 3. Corrélation graphique du déplacement chimique entre les valeurs calculées par la méthode GIAO au niveau des bases 6-311, 6-311 (d,p), 6-311 (2d,p), 6-31, 6-31 (d), 6-31 (d,p), 6-31 (2d,2p), 6-31 (3d,3p), 6-31 (df,pd) et le déplacement chimique expérimental. Les paramètres de l’équation : y=a.x+b (a, b et R 2 ) sont rassemblés dans le tableau 4. y = a.x + b R² = dans le Tb 4 0 20 40 60 80 100 120 140 160 0 50 100 150 Déplacment exprémentaux Déplacment théoriques
Image of page 5
Étude expérimentale et théorique des déplacements chimiques (RMN 13 C) de quelques produits cycliques par la méthode DFT ISSN : 2028-9324 Vol. 7 No. 2, Aug. 2014 800 Tableau 4. Les paramètres de l’équation a, b et R 2 obtenu par la méthode GIAO au niveau des bases 6-311, 6-311 (d,p), 6-311 (2d,p), 6-31, 6-31 (d), 6-31 (d,p), 6-31 (2d,2p), 6-31 (3d,3p), 6-31 (df,pd). 6-311 6-311 (d,p) 6-311 (2d,p) 6-31 6-31 (d) 6-31 (d,p) 6-31 (2d,2p) 6-31 (3d,3p) 6-31 (df,pd) a 0,793 0,806 0,805 0,941 1,102 0,946 0,862 0,855 0,884 b 2,872 -1,693 -2,024 -0,652 -12,35 -0,339 -10,17 3,194 1,521 R 2 0,941 0,939 0,932 0,941 0,976 0,943 0,939 0,941 0,94 D’après la figure 3 nous observons une linéarité entre les valeurs théoriques et expérimentales et le tableau 4 montres que la base 6-31 (d) possède une pente la plus grande 1,102 suivie par la base 6-31 (d, p) 0,946 et puis 6-31 0,941, le coefficient de régression est de R 2 = 0,976 pour 6-31(d), 0,943 pour 6-31(d, p), ce qui indique une bonne correspondance entre la courbe et les données. Nous avons effectivement constaté que la méthode GIAO au niveau de la base 6-31(d) est la plus fiable pour calculer les déplacements chimiques du 13 C car elle possède un facteur de correction le plus grand. 5 C ONCLUSION Dans ce travail, nous avons étudié, dans le cadre de la DFT les propriétés magnétiques nucléaires du carbone 13 ( 13 C) de certains produits organiques et nous constatons que: Le calcul théorique des déplacements chimique de produit 1 [ (1S,3R,8R)-2,2-dichloro-3,7,7,10-tétraméthyl- tricyclo[6,4,0,0 1,3 ]dodec-9-éne] montre que les valeurs les plus proches au résultat expérimental aient celle calculée par la méthode GIAO. les calculs des déplacements chimiques du carbone 13 ( 13 C) de produit 2 [ (1S,3R,8R)-2,2-dichloro-3,7,7,10- tétraméthyl-tricyclo[6,4,0,0 1,3 ]dodec-9-én-11-one )] a été réalisés au moyen de la fonctionnelles B3LYP, en utilisant les bases 6-311, 6-311 (d,p), 6-311 (2d,p), 6-31, 6-31 (d), 6-31 (d,p), 6-31 (2d,2p), 6-31 (3d,3p), 6-31 (df,pd), cette étude montre que les valeurs théoriques obtenues par la base 6-31(d) sont en bon accord avec les valeurs expérimentales R ÉFÉRENCES [1] K. M. Plattier and P. Teisseire, “Essential oil of the Atlas Cedar,” Recherches , vol. 19, pp. 131-144, 1974. [2] F. Sbai, M. dakir, A. Auhmani, H. Eljamili, M. Akssira, A. Benharref, A. Kenz and M. Pierrot, “(1S,3R,8S,9S,10R)-2,2- Dichloro-9,10-epoxy-3,7,7,10-tetramethyl-tricyclo[6,4,0,0 1,3 ]dodecane and (1S,3R,8R,10R)-2,2-Dichloro-3,7,7,10- tetramethyltricyclo[6,4,0,0 1,3 ]dodec-9-one,” Acta Crystallographica Section C, vol. 58, pp. o518-o520, 2002. [3] H. Eljamili, A. Auhmani, M. Dakir, E. Lassaba, A. Benharref, M. Pierrot, A. Chiaroni, and C. Riche, “Oxidation and addition of dihalocarbenes to b-himachalene,” Tetrahedron Letters, vol. 43, pp. 6645-6648, 2002.
Image of page 6
Image of page 7

You've reached the end of your free preview.

Want to read all 7 pages?

  • Fall '19
  • dr. ahmed

  • Left Quote Icon

    Student Picture

  • Left Quote Icon

    Student Picture

  • Left Quote Icon

    Student Picture