242 pulsations de couple 57 ii25 conclusion 58 ii3

This preview shows page 56 - 59 out of 224 pages.

II.2.4.2 Pulsations de couple......................................................................................57 II.2.5 Conclusion...........................................................................................................58 II.3 CRITÈRES DE MINIMISATION................................................................................59 II.3.1 Annulation d’un groupe d’harmoniques..........................................................59 II.3.1.1 Présentation de la méthode............................................................................59 II.3.1.2 Résolution par linéarisation...........................................................................60 II.3.1.3 Résolution par minimisation de critère.........................................................65 II.3.2 Minimisation du courant harmonique..............................................................67 II.3.2.1 Enoncé du critère...........................................................................................67 II.3.2.2 Résultats........................................................................................................68
CHAPITREII : METHODE DOPTIMISATION DES SIGNAUX MLITROIS NIVEAUX- 50 - II.3.3 Minimisation de couples pulsatoires.................................................................71 II.3.3.1 Enoncé du critère...........................................................................................71 II.3.3.2 Résultats........................................................................................................72 II.3.4 Annulation de couples pulsatoires.....................................................................74 II.3.4.1 Enoncé du critère...........................................................................................74 II.3.4.2 Résultats........................................................................................................77 II.4 MÉTHODE DE CONSTRUCTION DE LA COMMANDE.......................................78 II.4.1 Introduction........................................................................................................78 II.4.2 Elaboration du cahier des charges....................................................................78 II.4.3 Choix des critères................................................................................................80 II.4.4 Exploitation des résultats...................................................................................81 II.4.4.1 Lissage polynomial des motifs MLI..............................................................81 II.4.4.2 Etude de la sensibilité....................................................................................82 II.4.5 Analyse des performances..................................................................................84 II.4.5.1 Efficacité des résultats...................................................................................84 II.4.5.2 Homogénéité des performances....................................................................87 II.4.6 Préparation de l’implantation sur carte microprocesseur.............................87 II.4.7 Conclusion...........................................................................................................88 II.5 CONCLUSION.............................................................................................................88 II.
CHAPITREII : METHODE DOPTIMISATION DES SIGNAUX MLITROIS NIVEAUX- 51 - II.1 INTRODUCTIONLorsque la puissance des entraînements à vitesse variable est élevée, la fréquence de commutation des GTO est très limitée. Par conséquent, lorsque la fréquence de commande de la machine augmente, le nombre de commutations par période fondamentale est significativement réduit. Dans ces conditions, il devient de plus en plus difficile d’approcher les caractéristiques d’une sinusoïde avec une onde contenant peu de commutations. Les commandes classiques développées dans le premier chapitre permettent d’assurer la variation de vitesse, mais sont incapables de réduire les imperfections apparaissant dans les formes d'onde générées. En effet, dans ces conditions elles produisent des harmoniques de tension (et donc de courant) de forte amplitude et de faible rang (qui sont les plus gênants). Ceux-ci induisent des pertes dans la machine et des pointes de courant élevées. Les éléments constituants de l’installation sont activement sollicités, et doivent alors être surdimensionnés, ce qui augmente leur coût et leur volume. Les pulsations de couple créées par ces harmoniques de faible rang peuvent êtres gênantes voire destructrices dans certaines applications. De plus, l’apparition d’harmoniques d’amplitude élevée dans l’onde de courant peut rendre difficile ou altérer l’efficacité des asservissements. La mise en oeuvre de méthodes de modulation obtenues à partir de l’optimisation des signaux MLI permet d’améliorer le rendement des installations et de résoudre partiellement ou totalement les problèmes spécifiques à chaque application. Les signaux optimisés sont obtenus en minimisant des critères établis de manière à interpréter mathématiquement les défauts cités ci-dessus [DEL94].

  • Left Quote Icon

    Student Picture

  • Left Quote Icon

    Student Picture

  • Left Quote Icon

    Student Picture